Comment rester en bonne santé !

Inscrivez-vous à ma newsletter
Pour ne pas manquer mes prochains articles
Comment rester en bonne santé !
Evaluez cet article

Comment rester en bonne santé.

 

Parmi les vœux que l’on formule à l’aube de chaque année, on a coutume de souhaiter entre autres, bonheur et réussite. Mais est-ce l’essentiel ?

Si c'est votre première visite sur ce blog, vous serez peut-être intéressé(e) par mon guide sur les atouts santé des jus de légumes et de fruits. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.

jus de légumes

La santé, celle sans laquelle rien n’est possible.

On a coutume de le dire et c’est presque devenu une antienne, mais c’est tellement vrai : la santé, on ne se rend compte de son importance que quand on l’a perdue.

La santé, sans elle, tout est difficile, et parfois rien n’est possible.

Quelques conseils pour préserver votre santé en 2015.

Car la santé, il est très facile de la perdre en ne respectant pas les équilibres de son corps, en s’alimentant mal, en faisant faire à son corps ce pourquoi il n’est pas fait…

Je profite donc de l’occasion pour, en toute humilité, vous donner quelques conseils afin de la préserver.

Respectez certains équilibres de votre corps

L’équilibre oméga 3-oméga 6.

Nous sommes déséquilibrés en oméga 6 au détriment des omega 3. Donc :

  • mangez plus de poisson gras à une fréquence de 2-3 fois par semaine (maquereau, saumon, sardines, anchois, hareng, thon, cabillaud) ;
  • consommez plus de certaines huiles végétales : huile de colza, huile de de lin, graines de lin, huile de noix de Grenoble ;
  • consommez des légumes verts.

L’équilibre sodium-potassium.

Nous sommes carencés en potassium et nous mangeons trop de sodium :

  • diminuez votre consommation de sel,
  • consommez plus de potassium. Au niveau des fruits et légumes vous en trouverez des fortes teneurs dans le persil (800 mg/100 g), le pruneau (657 mg/100 g), les amandes (668 mg/100 g), les châtaignes (600 mg/100 g), les épinards (466-500 mg/100 g), les noix : 450, les avocats (412 mg/100 g), les bananes (411 mg/100 g)…

L’équilibre acide-base.

Notre corps est en état permanent d’acidité compte tenu de la faible quantité d’aliments alcalins que nous mangeons et de l’importance des aliments acides que nous consommons.

  • diminuez votre consommation d’aliments acides : viande, laitages, hydrates de carbone,
  • et augmentez votre consommation d’aliments alcalins : fruits et légumes.

L’équilibre radicaux libres-antioxydants.

L’oxydation de notre organisme est un processus qui lui est consubstantiel, mais quand la quantité de radicaux libres, responsables de cette oxydation, est trop importante par rapport à celle de nos antioxydants, des réactions en chaîne se produisent et peuvent conduire à de très nombreuses maladies, notamment les maladies neurodégénératives et les cancers.

  • Évitez les comportements qui permettent le développement de ces radicaux libres : exposition prolongée au soleil, tabagisme…
  • Consommez plus d’antioxydants.

Notre corps fabrique certains antioxydants mais nous les trouvons aussi dans l’alimentation. Vous trouverez nombres de ces antioxydants (il en existe plusieurs familles) dans les légumes verts et les fruits (fruits rouges, agrumes, pomme, grenade…). Par exemple, pourquoi ne pas vous préparez un jus d’orange – jus de grenade tous les matins ? Un simple presse-agrume manuel à levier suffit.

 

Réduisez votre consommation de certains aliments : laitage, sel, sucre et gluten.

Réduisez fortement votre consommation de ces quatre aliments ( le moyen mnémotechnique pour s’en souvenir est qu’ils sont tous blancs) :

  1. laitages,
  2. sel,
  3. sucre sous toutes ses formes (je rappelle que les féculents – les hydrates de carbone – sont des sucres). La consommation de sucre est une véritable addiction. A ce sujet, si vous avez une addiction au sucre, sachez qu’ il est tout a fait possible de se libérer de cette addiction.
  4. gluten (présent dans les farines de blé).

Découvrez les vertus du jeune intermittent.

Le jeune intermittent consiste à ne s’alimenter que sur une période de 8 heures, ce qui revient à sauter un repas ou à jeûner une journée entière par semaine. De nombreuses études ont démontré ses vertus. Il permet notamment de diminuer les risque de diabète et de maladies cardio-vasculaires (1) ; de diminuer les symptômes de l’asthme (2).

Et même sans pratiquer le jeûne intermittent, une seule restriction calorique (consistant à ne pas consommer plus de 500 calories) pendant 2 jours sur 7 suffit à produire des effets bénéfiques pour le corps (3).

J’ai pratiqué et je pratique encore par périodes le jeûne intermittent qui est excellent pour la santé à tout point de vue, même si on ne veut pas perdre du poids. J’ai découvert les vertus du jeûne intermittent par l’intermédiaire de l’ebook de J.B. Rives.

Le jeune intermittent doit être pratiqué exclusivement sous surveillance médicale si vous avez des problèmes de santé.

Faites-vous dépister

A partir d’un certain âge, faites les dépistages qui s’imposent : dépistage du cancer colo-rectal, dépistage du cancer du sein, de la DMLA, du glaucome (un fond de l’œil permet de dépister ces deux dernières maladies). Parlez-en à votre médecin traitant.

Faites de l’exercice physique

Pratiquez 30 minutes d’exercice physique par jour (que vous pouvez découper en deux fois 15 minutes). Exercice physique ne signifie pas nécessairement activité physique et/ou inscription dans une salle de sport. Marcher de façon soutenue pendant trente minutes par jour suffit.

Changez vos habitudes. Par exemple, préférez les escaliers aux ascenseurs et aux escalators.

Et si vous ne pouvez pas pratiquer 30 minutes d’exercice physique par jour, sachez que courir seulement  7 minutes par jour à moins de 10 km/h, vous permettra de diminuez de presque de moitié (45%) le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire par rapport au risque d’une personne qui ne court jamais (4).

 

Consommez beaucoup de fruits et légumes, buvez des jus de légumes et des jus fruits ou des jus de fruits et de légumes.

jus de fruits et jus de légumes - 2015

Consommez beaucoup de fruits et de légumes ! Au minimum les 5 portions de fruits et légumes préconisées par le Programme National Nutrition Santé (PNNS).

Consommez les entiers, bien sûr, mais consommez les aussi crus, sous forme de jus, car la cuisson détruit la majeure partie des vitamines et des enzymes.

Préférez la vapeur douce pour la cuisson.

Si vous n’avez pas encore lu mon guide sur les atouts santé des jus de légumes et des jus de fruits, téléchargez-le ci-dessous, vous en saurez plus à ce sujet. Vous serez aussi prévenu de la parution de mes prochains articles.

Découvrez les 5 atouts santé des jus de légumes et de fruits
Je suis comme vous, je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez mes prochains articles sur les jus de légumes et de fruits. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Adoptez le modèle paléo.

L’alimentation paléo est la synthèse de tout ce que je viens d’énumérer plus haut.

Je l’ai adopté depuis novembre 2013. J’ai perdu près de 20 kilos depuis lors (17 pour être précis).

Vous allez perdre de la masse grasse, vous n,’aurez plus de coup de barre après les repas (vous savez ce coup de barre qui nous donne envie de dormir après un repas où on a consommé des féculents et de la viande). Vous vous sentirez mieux.

Pour avoir plus d’informations sur l’alimentation paléo, vous pouvez vous procurer le guide « Les 30 premiers jours paléo ». Testez pendant 30 jours et venez me faire part des résultats !

 

Retrouvez le goût des choses simples.

Je vous souhaite de (re)trouver le goût des choses simples, de passer plus de temps avec vos proches, de profiter avec eux de chaque instant qui passe.

 

En conclusion, pour moi, seule compte la santé, le reste vient ensuite.

Voilà pourquoi je ne vous souhaite pas  bonheur et réussite pour 2015 mais une

EXCELLENTE SANTÉ !

Bons jus  de légumes et bons jus de fruits !

Pour aller plus loin sur les rapports entre alimentation et santé, je vous conseille la lecture du livre du professeur Henri Joyeux, livre qui devrait être remboursé par la Sécurité Sociale ! :

Pr. Henri Joyeux Changez d’alimentation. Éditions du Rocher. 7 ème édition. 

henri joyeux, changez d'alimentation

Vous n’êtes pas obligé de le lire en commençant par le début, sauf la partie introductive bien sûr. Vous pouvez y picorer en fonction de vos humeurs, un chapitre par ci, un chapitre par là, qui sont assez indépendants les uns des autres.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo d’une conférence du même professeur Henri Joyeux sur les rapports entre alimentation et santé. Bloquez 1h40 de votre temps pour la visionner. Bon visionnage (son intervention commence à la 25ème minute si vous voulez gagner du temps).

 

Apprenez à préparer les jus de légumes pour retrouver forme, vitalité et perdre du poids.

Cliquez ici.

préparer-jus-de-légumes

(1) Collier R. « Intermittent fasting: the science of going without« . CMAJ. 2013 Jun 11;185(9):E363-4. doi: 10.1503/cmaj.109-4451. Epub 2013 Apr 8.

(2) Johnson JB, Summer W, Cutler RG, Martin B, Hyun DH, Dixit VD, Pearson M, Nassar M, Telljohann R, Maudsley S, Carlson O, John S, Laub DR, Mattson MP. « Alternate day calorie restriction improves clinical findings and reduces markers of oxidative stress and inflammation in overweight adults with moderate asthma« . Free Radic Biol Med. 2007 Mar 1;42(5):665-74. Epub 2006 Dec 14.

(3) Mark P. Mattson, David B. Allison, Luigi Fontana, Michelle Harvie, Valter D. Longo, Willy J. Malaisse, Michael Mosley, Lucia Notterpek, Eric Ravussin, Frank A. J. L. Scheer, Thomas N. Seyfried, Krista A. Varady, Satchidananda Panda. « Meal frequency and timing in health and disease« , Proceedings of the National Academy of Sciences, PNAS 2014 111 (47) 1664716653; DOI: 10.1073/pnas.1413965111. published ahead of print November 17, 2014. Le PDF est à lire ici.

(4) Duck-chul Lee, Russell R. Pate, Carl J. Lavie, Xuemei Sui, Timothy S. Church, Steven N. Blair. « Leisure-Time Running Reduces All-Cause and Cardiovascular Mortality Risk ». J Am Coll Cardiol. 2014;64(5):472-481. doi:10.1016/j.jacc.2014.04.058

Tags : jus de légumes, jus de fruits, jeune intermittent, fasting, henri joyeux, changez d’alimentation, équilibre acide-base, antioxydants, équilibre  sodium-potassium, équilibre  oméga 3-oméga 6.

Résultats de votre recherche

  • henry joyeux: le jus de carotte
Inscrivez-vous à ma newsletter
Pour ne pas manquer mes prochains articles

3 Responses to Comment rester en bonne santé !

  1. Mireille says:

    Bonjour,

    j’ai 48 ans et j’ai été opérée du colon (ablation du sigmoïde) suite à la découverte d’un polype cancéreux (mon papa a eu lui aussi un polype cancéreux). A priori, c’est une question de gène. Je ne fume pas, ne bois pas, essaie d’avoir une alimentation équilibrée et pratique le yoga et la marche.
    Ma question est la suivante : mon alimentation est-elle adaptée à mon « état » ? y a t’il des compléments alimentaires susceptibles de réduire les risques de rechute ?
    Si vous avez des infos sur la question, je suis intéressée !
    2ème question : comment se compose vos repas tout au long de la journée en incluant autant de jus ?
    Vous remerciant par avance pour vos réponses,
    Bien cordialement.

  2. Gaëtan says:

    Bonjour Christiane,
    Merci pour votre commentaire.
    Les fruits et légumes ont un indice pral négatif, ils sont donc alcalinisants et donc recommandés en cas d’acidose.
    J’avais rédigé un article sur l’équilibre acide-base :
    http://www.vitaality.fr/retablir-equilibre-acide-base-alimentation-jus-legumes/
    Merci pour vos vœux.
    Bonne santé à vous 😉
    Gaëtan
    Gaëtan Articles récents…JE NE VOUS SOUHAITE PAS BONHEUR ET RÉUSSITE POUR CETTE NOUVELLE ANNÉE !My Profile

  3. Christiane says:

    Il y a quelques années un naturopathe m’a trouvé une hyper acidose et je ne devais manger comme fruits que les bananes et les pommes golden, il a ajouté « ce n’est pas bon les fruits »

    Bonne année à vous.

    Ch.

Laisser un commentaire

Gaëtan

CommentLuv badge

error: Content is protected !!